Categories

Accueil > Politique > Politique & terrain

13 août 2012
Mateo Monteiro

Politique & terrain

L’effet « élections » étant bientôt terminé, les Français vont enfin pouvoir départager les hommes (sans oublier les femmes) politiques en deux. D’une part les bureaucrates soumis à l’économie. D’autre part le militant. Eh oui ! Car quoi qu’il en soit il est bien rare de voir traîner sur le marché du dimanche, les militants du Parti socialiste, de l’UMP ou encore ceux du Front National ? « Pfff, ils ne sont là que pour les élections » c’est ce que j’ai pu entendre à la sortie de la Faculté de Lettres de La Rochelle. Cependant certaines forces sauront se différencier de ce travail travail ponctuel...

Les chiffres au service des bureaucrates... le député-militant comme j’essaie de le décrire est quelqu’un qui va à la rencontre des citoyens ; les élus siègent dans leur bureau en se basant uniquement sur des chiffres et non sur des rencontres. D’ailleurs un simple militant encarté doit aussi aller au contact des individus, savoir de quoi ils ont besoin, dialoguer, s’engueuler, tomber d’accord, boire un café, s’ouvrir... C’est la mission qui devrait être confiée à tous les députés élus. Les adhérents des différents partis politiques ont cette mission dialectique très importante.

L’absence est aussi une des causes de l’abstention... quand les gens et en particulier les jeunes ne vont pas vers la politique c’est à la politique d’aller vers eux et ce, même (et surtout) en dehors des périodes électorales. Au quotidien, le Français, le citoyen du monde, doit avoir un autre accès à la politique, aux idées, au contact outre que par les médias contrôlés.

Le terrain est la meilleure façon de se rapprocher des gens, de dialoguer avec eux, de partager ses idées, de les transmettre et même aussi de passer un petit quart d’heure à débattre avec une certaine opposition. Il est parfois curieux de se mettre à leur place, du légumier au banquier, du peintre au gérant de la supérette ! Le travail de proximité est une rencontre politique car celui-ci est bien évidemment le fruit d’un amalgame d’idées. Vendre un journal, distribuer un tract, tenir un stand, tout cela conservé à un rythme adéquat est bien difficile, c’est pourquoi l’organisation est la solution.

Commentaires

Répondre à cet article